pdf-icon-1

Authors: Brian Langille and Pnina Alon-Shenker

Abstract

In this article, we argue for purposive interpretation of statutory labour laws when issues of their “scope” or “range of application” arise. While this purposive approach has been rhetorically dominant, it often fails to fulfill its promise in our case law. Drawing on Tussman and tenBroek’s work, this article calls attention to the structure of thought involved in legislative “classifications”, which is not a new idea but has been absent from current discussions. We stress that determining appropriate coverage of labour laws requires rational and pragmatic reasons for treating people differently which go beyond legislative classifications to the purposes of the specific law. This article critically reviews the Supreme Court of Canada’s recent decision on the application of human rights laws to law firm partners in McCormick v Fasken Martineau DuMoulin LLP in an effort to show how the purposive approach is invoked, how it is then either ignored or applied incorrectly, and how the purposive approach ought to have been deployed if we had remained faithful to its structure and demands.

Résumé

Dans cet article, nous soutenons qu’il convient d’adopter une interprétation téléologique des lois relatives au travail lorsque surviennent des questions relatives à leur champ d’application. Bien que l’approche téléologique semble prédominer du moins en paroles, son potentiel ne s’est souvent pas concrétisé dans la jurisprudence. S’appuyant sur les oeuvres de Tussman et tenBroek, cet article attire l’attention sur la structure de la pensée qui intervient dans les «classifications » législatives, une idée qui, bien qu’elle ne soit pas nouvelle, est absente des débats actuels. Nous faisons valoir que pour déterminer la portée appropriée d’une loi relative au travail, il faut que le traitement inégal des personnes soit justifié par des motifs rationnels et pragmatiques qui dépassent le cadre des classifications législatives et rejoignent les objectifs de cette loi. Cet article propose un examen critique du récent arrêt de la Cour suprême du Canada dans l’affaire McCormick c Fasken Martineau DuMoulin SENCRL/srl, portant sur l’application des codes des droits de la personne aux associés d’un cabinet d’avocats, afin de démontrer comment l’interprétation téléologique est invoquée, comment elle est par la suite ignorée ou mal appliquée, et comment elle aurait dû être appliquée afin de respecter sa structure et ses exigences propres.

Recommended Citation

Brian Langille & Pnina Alon-Shenker, "Law Firm Partners and the Scope of Labour Laws" (2015) 4:2 Can J Hum Rts 211.